Armes chimiques en Syrie

Après une enquête de plus d’un an, conduite par les Nations Unies (ONU) et l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC), il s’avère que l’état syrien, mais également l’état Islamique (EI) / DAESH ont utilisé des armes chimiques, notamment au chlore.

Armes chimiques syrieDeux attaques auraient été perpétrées par les forces du régime d’Assad, en avril 2014 et mars 2015. Une autre aurait été conduite par les djihadistes de DAESH, avec cette fois emploi d’un gaz de guerre, l’ypérite (gaz moutarde).

En revanche, sur les 6 autres attaques chimiques qui auraient eu lieu et préalablement attribuées au régime de Damas par les occidentaux, aucune preuve n’a pu être retenue. Les enquêteurs n’ont pas réussi à en déterminer l’origine avec certitude (État syrien ou DAESH).

Sous la pression internationale, la Syrie avait, en août 2013, accepté de faire détruire ses stocks de toxiques chimiques de guerre. Le chlore étant un gaz industriel particulièrement utile pour la désinfection de l’eau, il est resté disponible sur le territoire en grande quantité.

Au final, les 2 attaques perpétrées par le régime de Damas font que les États-Unis, la France et d’autres pays membres de l’OTAN se frottent les mains. En effet, ils voient enfin une raison officielle de condamner Bachar Al-Assad. L’avenir nous dira comment réagiront la Russie et la Chine.

Source: Le Monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *